Le SIARCE

Le nouveau visage du Cirque de l’Essonne

Après 2 années de travaux de nettoyage intense, la première tranche du chantier du « Cirque de l’Essonne », piloté par le SIARCE, vient de se terminer. Après 50 années d’utilisations diverses et autres occupations illégales, cette zone humide de 20 hectares va retrouver, à terme, sa destination initiale de réservoir écologique et de biodiversité.

« En deux années, ce sont plus de 2000 Tonnes de déchets que nous avons retirés de ce site naturel et envoyés dans les différents circuits de recyclage. Désormais, notre objectif demeure une reconquête de cet espace de nature, par la faune et la flore locale. » Laurence BUDELOT, 3ème Vice-Présidente du SIARCE chargée de la gestion des cours d’eau non domaniaux, des milieux aquatiques et humides, de la stratégie de Vallée « Essonne Verte et Bleue » et de la politique de réalisation des itinéraires de promenade en vallée de l’Essonne.

Coût des travaux de cette première phase (y compris les études préalables) : 1.1 millions d’euros TTC
Financeurs partenaires : Conseil Départemental de l’Essonne (50%), Conseil Régional (7%).

Une seconde phase de restauration écologique est déjà prévue avec, dans un premier temps plusieurs études, notamment liées à la nature des sols et à l’inventaire faune / flore de cet espace. Les travaux de cette nouvelle étape, planifiés pour 2024/2025, participeront à la réhabilitation du site (préservation et création de mares et de noues, réhabilitations des fossés, remodelage des terrains...) afin d’offrir une mosaïque d’habitats propices au développement de toutes les espèces de la faune et la flore locales.

Ont participé à cette réception de chantier :
Les opérateurs du chantiers, les techniciens du SIARCE, les élus et personnel de la Mairie de Corbeil-Essonnes, les techniciens de la communauté d’agglomération de Grand Paris Sud, les représentants d’association (« AICE », « Le cirque de l’Essonne à cœur », « Les riverains du Robinson »).